génération

Tri de cartes

Le tri de cartes est une méthode permettant de concevoir une architecture de l’information centrée sur l’utilisateur. Cet atelier est principalement utilisé pour élaborer des menus ou des barres d’outils.
Pour mener à bien cet atelier il vous faudra des participants représentatifs de vos utilisateurs finaux. L’objectif étant de capter la logique de l’utilisateur face à l’organisation hiérarchique d’un contenu.

Cet atelier comporte plusieurs bénéfices :
– Il s’agit d’une activité ludique qui est donc engageante pour le participant.
– Cette technique permet de recueillir des données précises et chiffrées.
– La méthode peut être itérative.

Durée

60-90 minutes

Participants

10-20 personnes

Difficulté

moyen

Matériel

Cartes / Post-it
ou
Logiciel de tri de cartes

Trois formats différents

Tri de cartes ouvert
Le tri de cartes ouvert consiste dans un premier temps à regrouper des cartes dans des catégories.
Et dans un second temps, à nommer chacune de ces catégories afin de définir un wording adapté à l’utilisateur.

Tris de cartes fermé
Le tri de cartes fermé consiste à regrouper des cartes dans des catégories préalablement définies.

On utilise cette méthode dans le cadre d’une refonte d’interface pour laquelle la structure de l’information ne peut pas être totalement revue. Le tri de cartes fermé s’applique également lors de la création de logiciel pour lesquels certains intitulés sont obligatoires (Fichier, Edition, etc.).

Tri de cartes inversé
Le tri de cartes inversé consiste à faire retrouver au participant un contenu dans des catégories données. Il est souvent utilisé comme méthode de validation d’une architecture.

Papier VS Numérique

Tri de cartes papier
Le tri de cartes papier consiste à créer des cartes physiques avec le nom de chaque contenu ainsi qu’une description si nécessaire. Les cartes sont ensuite disposées sur une table pour que l’utilisateur les regroupe. Des cartes vierges lui sont données pour qu’il puisse :
– doubler des cartes si il le souhaite (afin de placer un élément dans plusieurs catégorie),
– écrire le nom des catégories.

Ce type d’atelier est adapté lorsque les participants sont groupés. Il favorise le coté ludique. Il est préconisé face aux utilisateurs peu familiers avec les technologies (enfants, personnes âgées, etc.).
L’analyse de la pensée de votre utilisateur est plus approfondie grâce à l’observation du suivi des étapes de réflexion et du débriefing.

Tri de cartes numérique
Le tri de cartes numérique est préféré lorsque les participants à l’atelier ne sont pas accessibles physiquement.
Il permet également de réaliser l’atelier sur un grand échantillon de personnes. L’analyse des données est ainsi plus rapide car celles-ci sont déjà recoupées informatiquement.

Groupe VS individuel

Tris de cartes individulel
Le tri de cartes individuel permet d’observer et d’interroger le participant sur sa réflexion pendant l’atelier. On recueille ainsi plus de données.

Tri de cartes en groupe
Le tri de cartes en groupe va favoriser le débat et l’argumentation entre les participants. On récoltera ainsi des explications précises sur la façon de hiérarchiser l’information.
Cependant, la dynamique de groupe (consensus, apparition de personnalité influente, replie de certaines autres) donne un résultat final de la hiérarchisation souvent peu convaincant.

Déroulement de l'atelier

Conception des cartes
Dans une première phase il faudra créer les différentes cartes correspondantes à des contenus, des pages ou des fonctionnalités. Attention il ne faut pas mélanger les types d’informations que vous hiérarchisez !

Chaque carte doit être explicite
– Ajoutez une description si nécessaire.
– Créez ces cartes physiquement ou bien rentrez les dans votre logiciel de tri de cartes.

Consignes
Après avoir accueilli le ou les participants présentez lui/leur l’atelier de cette manière :

Pour le tri de cartes ouvert

Vous disposez de X cartes qui reprennent chacune le contenu d’un système. Regroupez-les en différentes catégories selon votre propre logique.
Lorsque vous aurez trié toutes les cartes, nommez chacune des catégories que vous créez.

Pour le tri de cartes fermé

Vous disposez de X cartes qui reprennent chacune le contenu d’un système. Regroupez-les en différentes catégories selon votre propre logique.
Classez chacune d’elles dans une des catégories qui vous sont présentées, selon votre propre logique.

Pour le tri de cartes inversé

Voici plusieurs catégories qui contiennent différents contenus d’un système. Retrouvez les contenus que je vous énumérerai, en désignant la catégorie qui vous semble la plus logique.

Tri de cartes
Pendant que le participant trie les cartes, l’observateur peut prendre des notes sur ses différentes réactions.
On s’attardera surtout sur :
– la séparation de cartes préalablement regroupés,
– les cartes mises de coté et insérées sans conviction.

Débriefing
Lors de la phase de débriefing, l’observateur peut poser plusieurs questions aux participants :
– Quel a été leur raisonnement ?
– Quelles cartes ont été les plus difficiles à classer et pourquoi ?
– Sont-ils satisfaits de leurs catégories et pourquoi ?

L'analyse

Analyses quantitatives
Il existe plusieurs analyses quantitatives pour traiter les retours de vos différents tris de cartes ouverts et fermés.

Dendogramme
Le dendogramme repose sur des calculs de proximité. Il est généré automatiquement par des logiciels de tri de cartes tels que UXSort (gratuit). Il permet d’obtenir une vue hiérarchique de l’association des différentes cartes.
L’observation de la ramification des branches permet d’observer les regroupements les plus fréquents et donc d’identifier les catégories.
image dendogrammePour définir les catégories, suivez les branches de droite à gauche jusqu’à avoir un nombre de branches qui vous semble convenable.

Le dendogramme doit être relu et comparé aux données qualitatives que vous avez recueillies pour vous assurez que la structure délivrée est cohérente.

Classement par catégories / Histogramme
Le classement par catégories (ou histogramme) consiste à montrer le pourcentage d’apparition de chaque carte en fonction de chaque catégorie. Cela permet un repérage rapide des catégories fortes.
Pour plus de lisibilité nous vous conseillons de ne pas remplir les cases avec 0% et d’ajouter un code couleur par niveau de pourcentage afin de mettre en avant les hauts scores.
image de l'histogramme
Cette analyse est très pratique en tri de cartes fermé, pour le tri de cartes ouvert il faudra préalablement rassembler les catégories similaires ayant des dénominations différentes (ex: home et accueil). Attention cependant à garder tous les termes en tête pour définir le wording final du nom de vos catégories en fonction de la logique de vos utilisateurs.

Matrice de similarité
La matrice de similarité consiste à montrer la fréquence de regroupement de chaque carte avec les autres. Pour une meilleure lecture, on ramène cette fréquence à un pourcentage.
Ainsi on pourra observer le pourcentage de fois où la carte X a été regroupée avec la carte Y. Et cela pour toutes les combinaisons possibles de carte.
Toujours dans un souci de confort de lecture, nous vous conseillons d’attribuer un code couleur pour minimiser les scores faibles ou nuls et mettre en avant les rapprochements forts.
image de la matriceVous pouvez ainsi rassembler les cartes ayant une haute fréquence de regroupement afin d’obtenir vos catégories.
Attention, si vos catégories finales séparent certaines cartes ayant eu un taux de regroupement élevé c’est qu’il faut reconsidérer votre hiérarchie.

Tri de carte inversé

Analyses qualitatives
Les informations recueillies pendant les phases d’observation et le débriefing avec le participant aideront à la compréhension du regard que ce dernier porte à votre système.
Si les participants à l’atelier sont représentatifs de vos utilisateurs finaux, alors vous apprendrez beaucoup sur leur logique de réflexion face à votre produit.