Format vidéo, résolution, codec ? Autant de termes liés à la vidéo qui restent parfois flous et qui amènent à de mauvaises demandes ou réalisations.
Pourtant bien choisir ces caractéristiques permettent d’améliorer le flux de production ainsi que la diffusion finale.

Nous allons tenter de décortiquer tous ces termes, et vous donner des indications pour bien les choisir lors d’un projet vidéo.
Les listes ne sont pas exhaustives mais intègrent les informations les plus courantes de nos jours.

La définition

Voici la liste des définitions en format 16:9 qui est le format le plus utilisé sur les dispositifs digitaux (TV, PC, Smartphones, rétro-projecteurs)

STANDARD DEFINITION 480p :
Il s’agit d’une basse définition qui n’est actuellement plus utilisé en production.
Cependant son utilisation est encore courante sur de nombreux lecteurs vidéo afin d’adapter la résolution de la vidéo en fonction du débit de la connexion de l’utilisateur.
HIGH DEFINITION 720p :
Il s’agit de haute définition, cet ancien standard est maintenant dépassé et a laissé place à la Full HD, il faut donc faire attention à ne pas les confondre.
Comme pour la SD, cette résolution est utilisée pour s’adapter au débit utilisateur.
FULL HIGH DEFINITION 1080p :
La full HD est actuellement le standard par excellence. La majorité des écrans récents actuellement en usage possède cette définition.
De plus les connexions internet actuelles permettent de fournir un débit suffisant pour visionner une telle vidéo en ligne.
ULTRA HIGH DEFINITION 4K :
La 4K, la définition à la mode ! Il faut cependant être très vigilant avec une telle définition. Visionner une vidéo en ligne de cette qualité nécessite une connexion ayant un flux très élevé (ex: fibre).
Pour finir la production d’une telle vidéo nécessite un équipement particulier, aussi bien à la captation qu’en production, même si le matériel, les logiciels et les cartes graphiques commencent à assez bien gérer cette nouvelle définition.

LE FORMAT / L'EXTENSION

L’extension, aussi communément nommé « format » ne donne en réalité pas beaucoup d’informations sur la qualité de la vidéo finale. Il ne s’agit que d’un conteneur, c’est à dire qu’il contient les informations transcrites par un codec qui va définir le taux de compression. Les codecs seront traités dans une autre étude.
Cependant tous les lecteurs vidéo ne peuvent pas lire toutes les extensions ! C’est donc sur ce point qu’il faudra être vigilant.

.mp4
Incontournable du web actuel il utilise le codec H264 permettant un ratio qualité/débit très performant.
Il s’agit de la norme la plus utilisée actuellement sur internet.
.webm
Nouveau format conçu pour fonctionner avec les balises HTML5 et donc optimisé pour le web, il a été créé pour concurrencer le MP4. Sa lecture peut néanmoins ne pas convenir aux anciens appareils ou pour la diffusion non-web.
.avi
Conteneur très répandu il permet d’utiliser de nombreux codecs.
.mov
Conteneur « Apple », il ne peut être nativement lu par windows, une installation de quicktime ou VLC est requise.
Très peu utilisé pour la diffusion, il reste cependant un format fort de la production, permettant par exemple de gérer la transparence vidéo.
.mkv
Conteneur utilisé par exemple pour certains blue-ray, Il n’est cependant pas supporté par de nombreux logiciels (ex : logiciel Adobe)
.flv
Format « Flash » anciennement très utilisé, il est aujourd’hui abandonné par les logiciels de production.

IPS (nombre d'images par seconde)

L’IPS (Image Par Seconde) est l’unité de mesure correspondant au nombre d’images affichées en une seconde par un dispositif, en anglais on utilisera le nom FPS (Frame Per Second). Plus le nombre d’images est élevé, plus l’animation semblera fluide.

24 ips
Utilisé pour le cinéma.
25 ips
Utilisé pour la TV européenne.
Très utilisé pour les vidéos internet.
30 ips
Utilisé pour la TV américaine et japonaise.
48, 50 et 60 ips
Cadence maintenant acceptée sur de nombreux lecteurs web.
Une très bonne connexion est néanmoins nécessaire pour lire fluidement une telle vidéo (un comble ?)
A noter que la production d’une telle cadence demandera ici encore des ressources de production toujours plus puissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.