Pokemon Go, quesaco ?

Pokemon Go est un jeu en réalité augmentée conjointement créé par The Pokemon Compagny et Niantic.  Avec 130 millions de téléchargements à sa sortie, Pokemon Go a enregistré plus d’installations que Twitter et plus de temps d’utilisation que Facebook, WhatsApp ou Snapchat.

Le concept est très simple :

  • l’utilisateur dirige un avatar pour aller chasser des pokémons (capturables dans un périmètre défini autour de soi),
  • agrandir sa collection de monstre de poche* en marchant 2, 5 ou 10 pour faire éclore des œufs.
    *poketto monster en japonais dont pokemon est la contraction

Autant dire des centaines voire milliers de kilomètres parcourus grâce au jeu. En bref, Niantic nous fait bouger bien plus que les spots publicitaires de l’action « Manger, bouger » !

Niantic bien décidé à continuer de faire bouger ses joueurs

Malgré une baisse du nombre de joueurs en cette fin d’année, Niantic continue de susciter l’intérêt de ses joueurs. De nombreuses mises à jour et l’implémentation tant attendue de la 2e génération de monstres sont dores et déjà en place. En effet, il est possible depuis le 12 décembre 2016 de faire éclore des pré-évolutions comme Pichu, Elekid ou encore Togepi dans des œufs de 5 ou 10 km. Autant dire que Niantic n’a pas fini d’encourager les gens à explorer le monde avec son application.

De plus, l’étude publiée le 13 décembre dernier par le British Medical Journal tend à confirmer le fait que Pokemon Go améliore la santé physique de ses utilisateurs !

Des joueurs physiquement plus actifs que la moyenne ?

En effet, les joueurs de Pokemon Go restent en moyenne bien plus actifs que les non-joueurs. Cependant, ces effets positifs ne sont pas véritablement concluants puisqu’ils s’estompent assez rapidement comme le montre le graphique ci-dessous.

Graphique activité physique joueur vs non joueur Pokemon Go

On peut reprocher cet baisse d’activité au développement de l’application pour plusieurs raisons :

  • les grandes ressources demandées par l’application.
  • le jeu ne s’est pas toujours renouvelé à temps pour engager ses joueurs (mises à jour tardives, fonctionnalités désactivées, etc.).

Malgré tout, les résultats de cette étude britannique ne constituent-ils pas une meilleure raison de jouer à Pokémon Go que toutes ces mises à jour ?

En effet, Niantic a réussi à rendre ludique l’action de marcher en s’appuyant sur la franchise Pokemon, ce qui rend l’exercice plus aisé. Depuis le début de Pokemon Go les utilisateurs ont collectivement réalisé une marche équivalente à 200 000 fois le tour de la Terre !
Les personnes pas ou peu sportives sont peut être plus attirées par l’expérience de jeu elle-même, ce qui a fait la réussite de Pokemon Go dans le domaine de la gamification.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.