Définition et périmètre de la e-santé

Le terme d’e-santé (ehealth en anglais) désigne tous les aspects numériques touchant de près ou de loin à la santé.
Elle concerne des domaines comme la télémédecine, la prévention, le maintien à domicile, le suivi d’une maladie chronique à distance, les dossiers médicaux électroniques ainsi que les applications et la domotique, en passant même par la création de vêtements connectés.

Pour faire court la e-santé est « l’application des technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’ensemble des activités en rapport avec la santé » selon la Commission Européenne.

De plus en plus, la e-santé se pose comme LA solution à mettre en place pour palier aux difficultés du système de soins actuel puisqu’elle s’oppose à plusieurs problématiques majeures :

  • le vieillissement de la population,
  • l’isolement des personnes,
  • la gestion de l’addictologie (drogues, alcool, tabac, etc.),
  • la difficulté d’accès à une prise en charge rapide et de qualité,
  • l’accroissement significatif des dépenses,
  • la difficulté de rassembler des données et des participants à la recherche en laboratoire,
  • l’explosion des maladies chroniques.

L'émergence de la e-santé

La e-santé connait un essor et un déploiement favorable grâce au développement et l’amélioration considérable des nouvelles technologies. Par exemple la mise en place de web services, objets connectés ou encore le développement des plateformes mobiles facilitent l’accès aux informations de santé ou encore l’accompagnement.

La e-santé a donc pour objectifs :

  • l’amélioration de la qualité des soins,
  • de faciliter l’accès aux soins -notamment en zones de désertification médicale-,
  • un suivi dans un environnement familier et rassurant, permettant ainsi le maintien et le retour rapide à domicile dans de bonnes conditions,
  • réduire le temps de traitement administratif des dossiers pour la prise en charge des patients à l’hôpital,
  • une meilleure coordination entre les professionnels de la santé (personnel médical et non médical),
  • une meilleure maîtrise des coûts de santé,
  • simplifier la prise en charge des patients et la communication patient-professionnel,
  • améliorer les performances de la recherche avec la collecte de données, comme vu dans Sea Hero Quest,
  • de faciliter la formation des professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.