Qu'est ce qu'un data center ?

Les data centers sont des parcs de serveurs informatiques au sein desquels transitent de nombreuses informations en provenance et à destination du monde entier.
Aujourd’hui, ils forment les cœurs de l’Internet mondial.
C’est à ces endroits que sont stockés tous les sites internet et toutes les données associées. C’est aussi à ces endroits que se retrouve les données du cloud.
En 2015, le patrimoine mondial de données a dépassé les 8 zétaoctets soit 1021 octets.

Pourquoi les data centers consomment beaucoup ?

Pour fonctionner, les Data Centers ont besoin d’énormément d’électricité : il s’agit effectivement d’un amas d’ordinateurs collés les uns aux autres et tournant 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.
Ainsi les équipements électroniques chauffent énormément, alors même qu’ils supportent difficilement la chaleur.
Pour remédier à cela les datas centers sont obligés de s’équiper d’énormes climatiseurs énergivores. Cette climatisation est alors responsable à elle seule de près de 40% de la facture électrique finale.

Selon une étude, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication consomment ensemble, près de 10 % de l’électricité mondiale. Les Data Centers à eux seuls représentent aujourd’hui environ 1,5% de cette consommation, l’équivalent d’environ 40 centrales nucléaires.
Et ils sont actuellement responsables de 2% des émissions de gaz à effet de serre.
En France on décompte plus de 140 data centers. Sachant qu’un seul consomme en moyenne en une journée autant que 30 000 habitants. La totalité du parc français équivaut donc à la consommation électrique de plus de 4 millions d’habitants.

Le cloud est il alors résolu à n’être qu’un nuage de pollution ?

Pas forcément ! Des initiatives de “green data center” existe.

Une première piste est de consommer moins d’énergie en climatisant moins. Pour cela les datas centers peuvent s’installer dans des endroits naturellement froid comme en Sibérie ou en Norvège.
L’idée de placer les Data Centers en mer et de se servir de l’eau pour refroidir les ordinateurs et les alimentés en électricité est aussi exploité !

Une autre piste est à l’inverse d’utiliser la chaleur libéré par les ordinateurs.
L’Université de Bourgogne par exemple a décidé de chauffer les bâtiments de son campus en recyclant la chaleur de son data center.

Et enfin la dernière solution et pourtant la plus simple pour réduire la consommation des data-centers, serait de réduire leur nombre en réduisant la quantité de donnée à y  stocker.
Bien que difficilement possible avec l’arrivé de la big data. Ne pas laisser de contenu inutile tourner sur ces machines ne pourrait être que bénéfique.
En effet, chaque mail, photo, vidéo posté sur les réseaux sociaux réside dans un de ces datas centers. Et un ordinateur à l’intérieur tourne et tournera sans jamais s’arrêter pour rendre ces données disponible à n’importe quel instant.

Seulement est-ce que toutes ces données mérite vraiment cette accessibilité ? Vos mails d’il y a 5 ans que vous ne relirez plus jamais, cette vidéo de vos vacances lointaine qui n’a que 12 vues qui n’augmenteront pas ? Et toutes ces anciennes photos sur les réseaux sociaux que plus personne ne regarde ?
Ces données polluent de façon invisible pour les utilisateurs.
Tant qu’elles sont en ligne, elles polluent aujourd’hui, pollueront demain et pour longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.